fbpx

Annoncée comme l’un des grands tournants de la saison 2020, la Classique du Record de l’heure aura tenu toutes ses promesses. Affamé et déjà leader du classement combiné, Jardon fait le plein de points et repart avec les maillots bleu et vert sur les épaules. Surpuissante sur la piste, l’armada OVB Martini Racing Ciclismo fait un bond au classement par équipe et réalise l’une des plus belles performances collectives de la saison en remportant le Record de l’heure.

Škoda – Royal Canin, une formation qu’il faudra suivre pour le reste de la saison.

Dans son jardin

Quatrième du général et à 19 points de Donck dimanche matin, Jardon s’est rendu à Affligem avec un objectif clair. La journée avait pourtant mal débuté pour la Flamingo-Mapei qui ne parvient pas à intégrer le top 5 des Tours de pistes par équipe et ainsi rentrer dans les points (6e, à 24 secondes de la première place). Heureusement pour Jardon, l’épreuve des duels lui sourira davantage. Opposé à Donck dès les demi-finales, il se classe premier et repousse son concurrent hors des points. Dans le même temps, les deux autres coureurs du podium maillot bleu sont éliminés coup sur coup de leur demi-finale (son équipier Stas et Jacquin, Maizena-Imodium). Un scénario rêvé pour le coureur Flamingo qui n’avait plus qu’à concrétiser l’essai, comme on dit dans le “jardon”.

En l’absence du leader du maillot vert (Jim Bourgoignie, Festina-Tesco), l’enjeu en finale était double puisque Jardon (2e) et Chaput (Festina-Tesco, 3e) pouvait repartir avec la tunique verte. Côté Festina, on en avait fait l’objectif de la journée comme l’annonçait Mr. Moeis, directeur sportif de la formation: “Le maillot vert est sur nos épaules depuis le Tour de Bonneville 2019 et doit le rester”. Chapeau à Chaput qui finit finalement sur la dernière marche du podium (10 points). C’est cependant insuffisant pour conserver le maillot qui file chez Flamingo grâce à la première place de Jardon (15 points). Deuxième sur la piste, la jeune promesse du cyclisme transalpin Pietro Fouarge a fait forte impression à Affligem. Le coureur italien de Škoda – Royal Canin, pourtant plus à l’aise en montagne, manque de peu le hold-up et clôture la journée avec une belle deuxième place. Jardon repart “donck” d’Affligem avec deux maillots et une étiquette d’ultra-favori pour les Championnats du monde. Interrogé après son podium, le nouveau leader du général ne semble pas ressentir de pression et s’exprime sans langue de bois: “Je suis à la place où je dois être”.

 

Je suis à la place où je dois être.”
Quentin Jardon,
Leader du classement général

 

Trop rapide pour les photographes, Jardon apparait deux fois sur la photo finish.

Last train to Overijse

En l’absence des deux autres TGV du peloton (Festina-Tesco et Domo-Farm Frites déforcés par un manque de coureurs à Affligem), OVB Martini Racing Ciclismo apparaissait comme le grandissime favori de la journée.

Emmenés par les frères “tchouk-tchouk” (Jonathan et Sébastien Boils), véritable locomotive du train belgo – italien, les pensionnaires d’Overijse n’ont pas déraillé. Très bien organisés et solidaires jusqu’au bout, ils réalisent le meilleur temps en bouclant les 10 tours de piste en 3’34″99. C’est 1 petite seconde de mieux que la fusée Maizena – Imodium (2e, 3’36”01). Emmenée par les spécialistes maison, la surprenante alliance Festina – Renmans finit troisième (3’40″08). Škoda – Royal Canin (4e, 3’43″23) et les Sterke Ludos (5e, 3’51’57) complètent le top 5 et rentrent dans les points.

Entente parfaite entre les coureurs OVB sur la wielerpiste.

Rapprochement au classement par équipe

Si Jardon fait le plein à titre individuel, Flamingo-Mapei ne réalise pas la meilleure opération au classement collectif en ne marquant aucun point dans les Tours de piste par équipe. Toujours en tête, la formation grappille quelques poussières dans les segments grimpeurs du parcours Atomium-Affligem (2e et 3e catégorie) et voit son avance fondre sur ses poursuivants. En tête des Tours de piste, OVB – Martini et Maizena-Imodium font un bon de 200 points et s’installent solidement sur le podium. N’alignant que deux coureurs chacun, Domo – Farm Frites et Festina – Tesco figurent logiquement parmi les grands perdants du jour. Côté vainqueur, on soulignera également l’entrée fracassante dans le top 10 de Škoda – Royal Canin (6e, +8) et Sterke Ludos (8e, +2) et. Cela reste néanmoins très serré entre la 5e et la 11e place avec les formations Monsieur Pneu, Renmans-Primus, Brioches la Boulangère et Magicrème-Cochonou qui se tiennent dans un mouchoir de poche.

Sterke Ludos, montrer le maillot

Habituée à faire le spectacle au sein du peloton, la formation flamande aura fait honneur à sa réputation en organisant une classique insolite qui restera dans les anales BCF. Sous le charme du format, BSO songerait à en faire un de ses nouveaux “monuments” tandis qu’on parle d’une version Wielerpiste by night pour la saison 2021.

Tantôt cyclistes, tantôt acrobates les flandriens Sterkes Ludos ont même régalé les supporters d’une arrivée “haute-voltige” lorsque les coureurs Profili et Dethier (dit aéro-python), alors en plein sprint, ont franchi la ligne en équilibre épaule contre épaule. Un événement qui n’a pas manqué de faire sourire le charismatique directeur sportif de la formation, monsieur Hubert: “L’école Sterke Ludos, c’est avant tout le plaisir du vélo et l’envie de montrer le maillot en offrant du spectacle. C’est ce qu’on a voulu réaliser avec cette classique du Record de l’heure à Affligem”. Le pari est réussi.

Les coureurs Sterke Ludos, François Dethier l’aéro-python et Romain Dufrasnes l’araignée du Condroz dans leurs styles caractéristiques.

Classements du Record de l’heure

 

Voir tous les classements BCF

Effort, vélo, passion.

Partager

Jardon prend la tête du général

Annoncée comme l’un des grands tournants de la saison 2020, la Classique du Record de l’heure aura tenu toutes ses promesses. Affamé et déjà leader du classement combiné, Jardon fait le plein de points et repart avec les maillots bleu et vert sur les épaules. Surpuissante sur la piste, l’armada OVB Martini Racing Ciclismo fait un bond au classement par équipe et réalise l’une des plus belles performances collectives de la saison en remportant le Record de l’heure.

Škoda – Royal Canin, une formation qu’il faudra suivre pour le reste de la saison.

Dans son jardin

Quatrième du général et à 19 points de Donck dimanche matin, Jardon s’est rendu à Affligem avec un objectif clair. La journée avait pourtant mal débuté pour la Flamingo-Mapei qui ne parvient pas à intégrer le top 5 des Tours de pistes par équipe et ainsi rentrer dans les points (6e, à 24 secondes de la première place). Heureusement pour Jardon, l’épreuve des duels lui sourira davantage. Opposé à Donck dès les demi-finales, il se classe premier et repousse son concurrent hors des points. Dans le même temps, les deux autres coureurs du podium maillot bleu sont éliminés coup sur coup de leur demi-finale (son équipier Stas et Jacquin, Maizena-Imodium). Un scénario rêvé pour le coureur Flamingo qui n’avait plus qu’à concrétiser l’essai, comme on dit dans le “jardon”.

En l’absence du leader du maillot vert (Jim Bourgoignie, Festina-Tesco), l’enjeu en finale était double puisque Jardon (2e) et Chaput (Festina-Tesco, 3e) pouvait repartir avec la tunique verte. Côté Festina, on en avait fait l’objectif de la journée comme l’annonçait Mr. Moeis, directeur sportif de la formation: “Le maillot vert est sur nos épaules depuis le Tour de Bonneville 2019 et doit le rester”. Chapeau à Chaput qui finit finalement sur la dernière marche du podium (10 points). C’est cependant insuffisant pour conserver le maillot qui file chez Flamingo grâce à la première place de Jardon (15 points). Deuxième sur la piste, la jeune promesse du cyclisme transalpin Pietro Fouarge a fait forte impression à Affligem. Le coureur italien de Škoda – Royal Canin, pourtant plus à l’aise en montagne, manque de peu le hold-up et clôture la journée avec une belle deuxième place. Jardon repart “donck” d’Affligem avec deux maillots et une étiquette d’ultra-favori pour les Championnats du monde. Interrogé après son podium, le nouveau leader du général ne semble pas ressentir de pression et s’exprime sans langue de bois: “Je suis à la place où je dois être”.

 

Je suis à la place où je dois être.”
Quentin Jardon,
Leader du classement général

 

Trop rapide pour les photographes, Jardon apparait deux fois sur la photo finish.

Last train to Overijse

En l’absence des deux autres TGV du peloton (Festina-Tesco et Domo-Farm Frites déforcés par un manque de coureurs à Affligem), OVB Martini Racing Ciclismo apparaissait comme le grandissime favori de la journée.

Emmenés par les frères “tchouk-tchouk” (Jonathan et Sébastien Boils), véritable locomotive du train belgo – italien, les pensionnaires d’Overijse n’ont pas déraillé. Très bien organisés et solidaires jusqu’au bout, ils réalisent le meilleur temps en bouclant les 10 tours de piste en 3’34″99. C’est 1 petite seconde de mieux que la fusée Maizena – Imodium (2e, 3’36”01). Emmenée par les spécialistes maison, la surprenante alliance Festina – Renmans finit troisième (3’40″08). Škoda – Royal Canin (4e, 3’43″23) et les Sterke Ludos (5e, 3’51’57) complètent le top 5 et rentrent dans les points.

Entente parfaite entre les coureurs OVB sur la wielerpiste.

Rapprochement au classement par équipe

Si Jardon fait le plein à titre individuel, Flamingo-Mapei ne réalise pas la meilleure opération au classement collectif en ne marquant aucun point dans les Tours de piste par équipe. Toujours en tête, la formation grappille quelques poussières dans les segments grimpeurs du parcours Atomium-Affligem (2e et 3e catégorie) et voit son avance fondre sur ses poursuivants. En tête des Tours de piste, OVB – Martini et Maizena-Imodium font un bon de 200 points et s’installent solidement sur le podium. N’alignant que deux coureurs chacun, Domo – Farm Frites et Festina – Tesco figurent logiquement parmi les grands perdants du jour. Côté vainqueur, on soulignera également l’entrée fracassante dans le top 10 de Škoda – Royal Canin (6e, +8) et Sterke Ludos (8e, +2) et. Cela reste néanmoins très serré entre la 5e et la 11e place avec les formations Monsieur Pneu, Renmans-Primus, Brioches la Boulangère et Magicrème-Cochonou qui se tiennent dans un mouchoir de poche.

Sterke Ludos, montrer le maillot

Habituée à faire le spectacle au sein du peloton, la formation flamande aura fait honneur à sa réputation en organisant une classique insolite qui restera dans les anales BCF. Sous le charme du format, BSO songerait à en faire un de ses nouveaux “monuments” tandis qu’on parle d’une version Wielerpiste by night pour la saison 2021.

Tantôt cyclistes, tantôt acrobates les flandriens Sterkes Ludos ont même régalé les supporters d’une arrivée “haute-voltige” lorsque les coureurs Profili et Dethier (dit aéro-python), alors en plein sprint, ont franchi la ligne en équilibre épaule contre épaule. Un événement qui n’a pas manqué de faire sourire le charismatique directeur sportif de la formation, monsieur Hubert: “L’école Sterke Ludos, c’est avant tout le plaisir du vélo et l’envie de montrer le maillot en offrant du spectacle. C’est ce qu’on a voulu réaliser avec cette classique du Record de l’heure à Affligem”. Le pari est réussi.

Les coureurs Sterke Ludos, François Dethier l’aéro-python et Romain Dufrasnes l’araignée du Condroz dans leurs styles caractéristiques.

Classements du Record de l’heure

 

Voir tous les classements BCF

Effort, vélo, passion.

Partager