fbpx

Communiqué officiel RenoWindow-White Night (RWN)

Un vent de fraîcheur souffle sur le peloton BCF en cette fin de mois de mars avec l’officialisation du Team RenoWindow-White Night pour la saison 2021 ! Vent de fraîcheur certes, mais vent trois quarts face pour le reste des équipes BCF, qui devront redoubler d’efforts pour résister aux rafales envoyées par le porte-avion RWN, le plus jeune du peloton avec une moyenne d’âge à seulement 25 ans, 6 jours et 357 minutes. 

Pour sa première saison en haute mer, le navire RWN reconnaît et même revendique une certaine inexpérience, qu’il pourra largement compenser en misant sur deux atouts clefs. L’audace d’abord. La jeune RenoWindow-White Night vient avant tout pour perturber les courses à coups de dynamite dans les gros pourcentages des monts pavés, de bordures dans les plaines brabançonnes. L’argent ensuite. Ayant pleine foi en ces marins d’eau douce, les sponsors n’ont pas eu la main légère au moment de remplir leur coffre-fort. Plus de la moitié du budget ira dans un équipement haut de gamme (l’équipage est avant tout convaincu que « l’habit fait le moine »), le reste étant inscrit au poste « commissaires de course », pour leur graisser les pattes si d’aventure aucun des capitaines de la RWN n’atteint le top 10.  

Pour embrasser ses objectifs et asseoir rapidement sa suprématie sur le circuit, la RenoWindow-White Night pourra compter sur un solide effectif. C’est au sein des écuries les plus prestigieuses des 24 heures vélo du BDC que les directeurs sportifs de la RWN ont recruté leurs cadres, alors que les seconds couteaux de cette jeune équipe ont été ramassés lors de la dernière édition des 3 heures trottinette de Mont-Saint-Guibert : « mes gars ont vite trouvé un juste équilibre entre ambition et désintéressement » assure VuJe, l’un des DS de la RWN qui semble vouloir brouiller les radars à l’aube de la reprise. 

À l’avant du train RWN, on retrouvera donc les frères Foguenne, machines qu’on appelle « Japh » et « CoinCoin » : sur les classiques comme sur les grands tours, ils feront la pluie et l’EPO temps. C’est un autre duel houleux et fratricide qu’on promet cette année avec l’arrivée d’Alex « Albass » Jardon à bord du RWN, qui se réjouit déjà d’ajuster Quentin (Flamingo-Mapei), son frère cadet, dès le premier sprint de la saison. Brieuc « Bruce » Nerincx, Alex « Sous’ » Le Clercq, Nathan « Jag’ » Bertouille et Joan « La Jauge » Lause assureront la garde rapprochée des leaders, alors que Victor « Vicky-Cheese » Marichal, Charles « Karlo » Houet et François « Hova » Leclercq se disputeront la lanterne rouge en queue de peloton. 

Le message envoyé par la RWN semble assez clair. Les directeurs sportifs de la concurrence sont gentiment renvoyés à leurs schémas tactiques désormais obsolètes. Imprévisible et indomptable, l’attitude de la Renowindow-White Night promet des classiques aux scénarios haletants.

Vulnerant omnes, ultima necat

RenoWindow-White Night

Une image contenant extérieur, ciel, arbre, personneDescription générée automatiquement

Partager